Après le 505… le 509 ?

Etre une fille, c’est dur. Dur comme prendre soin de ses petits petons. Dur comme se coltiner une manucure-maison. Parce qu’ensuite, il faut polir, couper, repousser… puis, étape ultime, colorer le tout. Les garçons ne se rendent pas compte comme c’est compliqué de trouver la bonne couleur et le bon pinceau (et oui, la largeur…