J’suis cape, et j’le prouve !

Le problème du mois d’août à Paris, c’est qu’il a beau faire soleil, notre pessimisme météorologique prend le dessus. Ne rêvons pas, et après six ans passés à Perpignan je peux en témoigner, les beaux jours ne vont pas durer. Et quand en prime on aime lorgner les vitrines des boutiques… il nous arrive même…