Moi vouloir toi !

Oui, c’est vrai, c’est un message à double lecture ; mais ne souhaitant pas m’étendre sur ma vie privée, j’enquille directement sur le propos qui motive ce retour au clavier… Les soldes !

© sophiegut - Fotolia.com

Bon, soyons francs (en tout cas pour ma part), voilà quelques années qu’Internet m’a permis de craquer raisonnablement sur des articles que je n’aurais jamais accepté de payer plein pot. Et finalement, cela me permet de vivre plus sereinement cette période où la plus douce des damoiselle peut se transformer en une furie hystérique.
J’ai depuis longtemps déserté les soldes presse, en fait depuis ce fameux matin où, conviée à la boutique Jean-Paul Gaultier, je me suis retrouvée face à une énergumène qui me disputait âprement une moitié de jean… Devant le ridicule de la chose, j’avais lâché l’objet de ma convoitise. Je suis quasiment sûre que « l’autre » s’en est emparé la bave aux lèvres…
Quand aux soldes « classiques », très peu pour moi, en tout cas les premiers jours ; pas un seul bout de tissu ne mérite que je m’écharpe avec une illustre inconnue, et avec l’âge, la foule me fait plutôt fuir.

Bref..

Pour ce cru hiver 2013, j’ai pourtant dérogé à la règle. Non pas en pointant le bout de mon nez dès l’ouverture des magasins. La tentation est venue à l’issue d’un déjeuner « boulot », mais vu qu’il était déjà 14h, ma conscience professionnelle a repris le dessus. Je ne me suis même pas enfuie du bureau avant l’heure. Pourtant, à 20h, emmitouflée dans mon manteau, j’ai pris non pas la direction de mon chez moi… mais des Champs-Elysées ! Double gifle à mes principes. Mais pour me procurer la pépite que je visais, pas d’autre solution : trouver un blouson « collector » de la collection Martin Margiela pour H&M, qui plus est pour homme, il n’y a pas 36 boutiques pour ça…

Direction donc Charles-de-Gaulle Etoile, puis descente de l’avenue des Champs-Elysées sous une pluie fine… Peu de monde… La météo ? La crise ? J’arrive finalement devant le mastodonte qui est censé abriter mon Graal : là aussi pas la cohue… Cela devient presque inquiétant.

Mon palpitant se met d’un coup à passer en mode accéléré ; comme un radar télécommandé pour trouver un trésor enfoui depuis des siècles. Direction la première vendeuse qui se trouve sur mon passage. « Bonjour, vous pouvez m’indiquer où sont rangées les créations Margiela ? ». Regard perdu de mon interlocutrice. Zut.

Heureusement, le cerveau reprend le dessus : because ce que je cherche se trouve chez ces messieurs… Zou, direction le 1er étage !  Là, le spectacle est terrible ; des mâles errants dans les rayons, en plein doute, parfois accompagnés de Madame, qui mène la danse. Probablement là parce qu’ils aiment si peu faire les boutiques, qu’ils choisissent au moins de s’y rendre pour faire le plein à bon prix… et ne plus revenir avant longtemps !

Retour à mon nombril. Du regard, je cherche le « corner » MM… que je trouve en quelques secondes à peine.

Je fais un premier tour rapide. Pas de signe du blouson désiré.
Deuxième tour, plus calmement. Toujours rien.
Là, la bêtise me prend, et je commence à regarder entre les cintres, au cas où il se planquerait, ce mufle !
Puis il y a ce type, genre artiste-bobo-années 80 qui s’en mêle. Mes sourcils se froncent. Les siens aussi. Une femelle qui chasse sur son territoire, il ne manquait plus que ça ! Il embarque une veste MM en fausse fourrure, le regard triomphant.

Salaud…

Bref, mon blouson n’y étais pas. Je suis donc repartie défaite, sous la pluie, sur l’avenue que je déteste le plus à Paris…
Bataille perdue.
Mais demain peut-être, ou dans quelques semaines… Ou jamais.
Les soldes m’ont punie : « T’avais qu’à venir plus tôt, crétine ! »

C’est dommage, je le trouvais chouette, ce blouson !

Blouson MM pour H&M

© H&M

2 Commentaires

Et vous, qu'en dites-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :