Des totos et des photos…

S’il y a un sujet que je ne pensais pas traiter dans ce blog, c’est bien celui de la « chose » automobile.
Tout d’abord parce que pour moi, la voiture est avant tout un moyen de transport. Alors, tant qu’elle me mène d’un point A à un point B, je ne lui en demande pas beaucoup plus.
Ensuite, parce qu’elle est bien trop souvent, à mon goût, symbole d’un signe extérieur de richesse. Insupportable de voir ces 4×4 rouler en pleine ville, tout en sachant que pour les trois-quarts, ils ne verront jamais le moindre petit bout de terrain accidenté. Je ne parle pas des grosses cylindrées dont les propriétaires vous balancent les pointes de vitesse telles qu’elles sont mises en avant chez le concessionnaire. Quand on sait qu’ils n’ont pas le droit de dépasser, au mieux, les 130 km/h…
Pour certains messieurs, l’engin à quatre roues est aussi un moyen de nous faire croire qu’il « en ont » entre les jambes. Une grosse erreur de goût dont certaines damoiselles sont aussi un peu responsables. Nous ne sommes pas bien nombreuses à trouver autant de charme à un propriétaire de Mégane qu’à celui d’une Porsche Boxster. Personnellement, j’avoue une allergie aux conducteurs d’Audi TT. Je me souviens avoir halluciné à sa sortie, il y a un peu plus de 10 ans, quand je ne voyais à son volant que des quadras gominés de près, chemise à grosses rayures de couleurs, cravate voyante et attitude de prédateur. Le look s’est un peu assagi depuis, mais mon constat sur leurs propriétaires n’a pas eu l’occasion de changer. Il faut croire qu’à une certaine voiture correspond un certain type… de type !
Donc, pas passionnée par les automobiles. Mais comme toute personne curieuse et férue de belles choses, les concept-cars m’épatent toujours. Les designers, quand ils se lâchent, donnent une nouvelle dimension à la voiture, comme si Art et technologie avaient le droit de ne faire qu’un. On se prend même à rêver de voir ces petits joujoux déambuler dans nos rues. Souvenez-vous de la Twingo, sortie en 1993 : une véritable révolution à l’époque. Une forme jamais vue, une habitabilité impressionnante, et un choix très restreint de couleurs pas forcément des plus classiques. Il y a eu ensuite la Smart, qui a mis énormément de temps à trouver sa place, mais depuis… tout se ressemble un peu trop, et beaucoup trop de projets ambitieux restent dans les cartons des grands groupes. A tel point que les rééditions de vieux modèles sont aujourd’hui de beaux succès dans ce marché si concurrentiel : la New Beetle (ex Coccinelle), la Mini, ou la 500. Renault, qui ne s’est pas encore engagé dans ce recyclage, songerait également à remettre au goût du jour l’un de ses modèles historiques. Bref, on ne se risque pas un éventuel accident industriel en surprenant les consommateurs… Vendons-leur du déjà connu, la voiture de papa remise au goût du jour.
Et quel meilleur endroit pour voir ces projets « in vivo » que le Mondial de l’Automobile ? La dernière édition parisienne vient tout juste de fermer ses portes, après 15 jours d’intense activité, et près de 1,2 millions de visiteurs… Impressionnant ! Moi qui n’aime pas la foule, j’ai finalement accepté l’invitation d’une de mes amies travaillant pour un constructeur français. Décision était prise de s’y rendre ce dimanche 17 octobre, jour de clôture, et de tenter une visite avant 15 heures. Pour déambuler (presque) tranquille.

Assez de blabla… Voici quelques photos des modèles qui ont attiré mon regard. Beaucoup de concept-cars, souvent conçus pour une utilisation en ville, la mise en avant de l’électrique (et en cette période de raréfaction de l’essence, cela parlera à beaucoup), mais également du classique, de la voiture comme je l’apprécie…

Chez Renault, cette petite voiture de ville au look à la fois sportif et gadget. Sa forme rappelle la Smart, mais niveau ouverture des portes, c’est assez renversant !
La Twinzy – Renault

Le concept-car que vous découvrez ci-dessous, le BB1, est un… quatre places ! Deux sièges avant et deux emplacements arrière (au confort un peu spartiate !) pour caser les fesses, deux modèles de sièges qui m’ont évoqué ceux que l’on trouve au Parc des Princes. Les habitués comprendront…

Le BB1 – Peugeot
Chez Cooper, la vedette était bien entendu la Mini, sous toutes ses formes… Mais c’est un scooter, totalement électrique, qui a retenu mon attention. Looké et chromé comme sa copine à quatre roues, il est absolument magnifique ! Egalement, un petit clin d’oeil au toutou estampillé « Mini », disponible à la boutique…
Le scooter Cooper
La déco (dont cette prise géante) et les produits dérivés

Autre voiture conceptualisée en scooter chez Daimler avec la fameuse Smart, qui reprend les même codes que son aînée…

Scooter Smart
Un petit tour vers le futur… et chez Honda, qui présentait un modèle à trois roues très « guerredesétoilesque », ne pouvant accueillir qu’une personne (et pas grand chose d’autre, d’ailleurs)…
Pour le fun, ce mini-bus électrique… qui se vante de se déplacer sans chauffeur !!!
Mini-bus Ligier
Chez Toyota, ce concept-car électrique m’a tapé dans l’oeil par son côté très « girlish ». J’avoue ne pas avoir très bien compris comment on s’en sert… mais comme son nom de pré-baptême correspond à mes initiales, je lui pardonne !
Le Toyota EV
Passons à mon coup de coeur… Bentley ! Un stand « so british », forcément pas très révolutionnaire… mais du très beau, avec mise en avant des belles matières et des équipements luxueux. Si comme moi vous hésitez à vous offrir l’original, il y avait la version de salon disponible pour 65 Euros. On est chic ou on ne l’est pas…
The Bentley universe
Autre symbole du chic et du bon goût mais à l’américaine, cette fois-ci, avec l’AC Cobra…
l’AC Cobra
Un peu plus loin, une voiture absolument extraordinaire ! La Venturi « Jamais Contente » 2010 a battu en août dernier le record du monde de vitesse pour un véhicule électrique, en atteignant 495 km/h (en attente de validation de la FIA). Elle monterait même jusqu’à 515 km/h. De quoi faire attraper un rhume à tous les radars de France !
Venturi « Jamais Contente »
Ma palme de l’élégance et de la modernité est décernée à la marque Kia, et à son concept-car électrique baptisé « Pop », une voiture toute en finesse, rondeur et douceur. Une deux places très citadine et féminine… qui donne envie !
La Kia Pop
Dernier coup de coeur pour une voiture pas si récente, mais qui est ma chouchoute depuis des années : la 500. Remarquablement remise au goût du jour par Fiat, c’est la voiture de mon enfance, celle que mes parents conduisaient pour m’amener au collège ou au conservatoire. La nôtre, de couleur brique, et au toit en tissu décapotable, faisait un boucan d’enfer… Mais il fallait bien ça pour que l’on nous repère, car combien de fois avons-nous échappé à l’accrochage avec les chauffeurs de bus, qui, sortant de leur stationnement, ne nous voyaient pas dans leur rétro. Il y avait également cette impression de battre des records de vitesse ; pourtant, la grande aiguille dépassait rarement les 45 km/h… Un bonheur !
Aujourd’hui, elle est beaucoup plus performante et mieux équipée, et elle me fait toujours autant vibrer.
La 500
Voilà donc un petit compte-rendu en images de ma ballade au Mondial de l’Automobile. Beaucoup de monde, pas mal de nouveautés mais souvent des modèles qui se ressemblent. Il parait que c’est une histoire de soufflerie, économies obligent.
Il existe en tout cas une volonté de donner de plus en plus d’importance à la voiture électrique, un premier pas pour des déplacements plus doux et plus propres. Mais que nos constructeurs ne s’arrêtent pas là… Il y a sûrement matière à trouver de nouvelles sources d’énergies, à encourager les citadins à voyager plus facilement et plus intelligemment. J’en serai en tout cas la première ravie, moi, la fanatique des bus parisiens !