2011… Ou la problématique de la carte de voeux…

Comme beaucoup de gens de mon entourage, festoyer le passage vers une nouvelle année est plus un mauvais moment à passer qu’un événement attendu avec impatience. Trop de soirées où je me suis trouvée face à des inconnus me souhaitant plein de belles choses pour les douze mois à suivre, qui ne savaient ni qui j’étais, ni ce que j’espérais de l’avenir, sachant pertinemment qu’ils ne me recroiseraient jamais de leur existence.
Les derniers réveillons ont donc été fort calmes. Celui de 2009, c’était seule dans mon appartement à Perpignan, sachant déjà que mon départ n’était qu’une question de mois. Celui de 2010 s’est déroulé avec deux autres amies blondes, célibataires, intelligentes et pleines d’humour… comme moi ! Marie-Chantal nous avait concocté une table digne des plus beaux épisodes d’un « Dîner Presque Parfait », et les gourmandises pour aller avec, dont un bloc de foie gras frais de 500g à qui Nadège et moi-même avons fait sa fête, sans oublier un sublime plateau de fruits de mer et quelques litchees réunionnaises. La fin de soirée ? A nous raconter les récents épisodes de nos vies respectives, les vieux souvenirs qui font rire… avec le recul, et, en fond sonore et imagé, un « best of » des plus grands tubes des années 80 sur W9. Beaucoup de rires, donc, au coin de la cheminée (un véritable bonheur à Paris !) et un retour au bercail à 5h du matin…
Une entrée… enthousiasmante ! ©MBazU
Je vous passe le détail d’une palourde mal digérée… Le 1er janvier, nous dirons… dans la journée… me voilà attelée à une tâche autrement plus ingrate que de passer un bon moment entre blondinettes : réfléchir à la carte qui marquera mes voeux pour cette nouvelle année. Je pourrais, me direz-vous, me contenter d’aller piocher sur n’importe quel site spécialisé, faire un envoi groupé, et voilà le travail. Mais, et il y a un « mais », quand vous avez travaillé quelques années au sein d’une agence de publicité, et que votre rôle de concepteur-rédacteur était, entre autres, dédié à la création des cartes de voeux des clients, vous prenez quelques méchantes habitudes… Comme celle de vouloir personnaliser ces gentilles et sincères pensées destinées à votre entourage.
Ceux qui me connaissent savent qu’en la matière, si on ne me pose aucune barrière, je suis très « politiquement incorrecte ». Avec l’année 2010 qui m’a réservée son lot de batailles, de retournements de situation et de retroussements de manches, c2011 est forcément très attendue, et de pied ferme ! J’ai donc opté pour la mise en avant de Bob, mon « jumeau » (rassurez-vous, je parle de sa beauté intérieure) afin de délivrer la bonne parole. Une photo qui me plait, le rapport avec l’année chinoise du lapin qui déboulera début février, le rappel du cigare… Et voilà, la version française est prête.
Car non contente d’exprimer ma créativité dans la langue de Molière, je m’attelle également à son pendant Shakespearien, vu le nombre de mes contacts anglo-saxons. Quelques secondes de réflexion ont suffit à me persuader que simplement traduire mon texte ne collerait pas au message que je voulais faire passer (parce que le naufrage des Bleus en Afrique du Sud, cela nous fait honte, mais cela fait beaucoup rire ailleurs !). Je suis donc repartie à la conquête d’un nouveau visuel, et dans ces cas-là, quand votre cerveau est en plein bouillonnement, et votre connexion Internet au point, le hasard fait souvent bien les choses. Une photo toujours trash, mais animale, cette fois-ci, pour souhaiter le meilleur à mes amis anglophones.
Il m’en reste encore une dernière à mettre en oeuvre, dont la trame est déjà trouvée, mais qui me demande un peu plus de travail… Celle réservée au monde professionnel, aux recruteurs, bref, à ceux que je souhaite ardemment convaincre que le second degré est mon credo mignon, mais qu’il y a beaucoup plus à piocher dans ma longue et polyvalente expérience professionnelle. Je m’y remets donc, et je profite de ce court billet pour vous souhaiter le meilleur pour cette nouvelle année qui s’offre à nous. Que l’humour, la créativité et l’enthousiasme ne nous lâchent jamais, même dans les moments les plus difficiles…

Et vous, qu'en dites-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :